La Raquette à neige dans ma vallée

La Raquette à neige dans ma vallée

0 Par
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour écouter le podcast en live, cliquez sur le bouton “Play” au-dessus de ce post.

Pour le télécharger, faites un clic droit sur “Télécharger” puis cliquez sur “Enregistrer la cible du lien sous”.

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau podcast du Blog “Montagnes et Falaises” :

La Raquette à neige dans ma vallée

Qui suis-je ?

Je suis François Matet, guide de haute montagne, et j’habite près de Chamonix et du massif du Mont-Blanc.

Je vous propose une série d’articles pour vous donner des idées de sorties. Chaque mois, et en rapport avec la saison, j’aborderai les différentes activités “montagne” qui me passionnent. On peut bien sûr pratiquer certaines activités toute l’année, mais il y a quand même pour la plupart des activités une saison phare, par exemple les cascades de glace se grimpent uniquement au cœur de l’hiver.

Niveau des sorties proposées

Les sorties dont je parlerai dans ces articles seront plus spécialement destinées aux débutants, mais aussi aux pratiquants occasionnels, ou à ceux qui ne connaissent tout simplement pas la région ! Il y en aura pour tous les niveaux.

Au fil des mois je vous parlerai de :

  • randonnée
  • escalade
  • raquettes à neige
  • ski de randonnée
  • cascade de glace
  • alpinisme
  • canyoning
  • via ferrata

L’article du mois : La Raquette à neige

Dans ce nouvel article, je vais vous parler de randonnées en raquettes dans la région du Mont-Blanc et de la vallée de l’Arve (de Cluses à Vallorcine, en passant par Chamonix et les Contamines-Montjoie), et en restant côté français.

Il y en aura pour tous les goûts, de la petite rando de 2/3h, aux longues sorties alpines.

Ce ne va pas être une liste exhaustive des sorties de la région, mais une sélection des belles balades dans les alpages endormis, en essayant de visiter les petits recoins et sommets sympathiques de cette partie des Alpes.

Parlons matériel et équipement

Côté matériel, il faut une paire de raquettes à neige. Il en existe de multiples modèles. La taille des raquettes dépendra beaucoup du poids du randonneur. Les fixations dépendront des chaussures, plus ou moins rigides ; bien essayer en magasin pour avoir une bonne tenue des raquettes en toutes situations.

Des bâtons de marche télescopiques permettront un bon équilibre et une aisance en toutes situations, et limiteront la fatigue à la montée et à la descente (pour les genoux!).

Le volume du sac à dos sera d’une contenance de 30/40 litres, volume suffisant pour les sorties à la journée, avec des poches latérales.

Côté équipement, les chaussures seront des chaussures de grandes randonnées ou de montagne, chaudes et étanches.

On complètera l’étanchéité avec des guêtres montantes.

En moyenne montagne, en hiver, il peut faire froid… ou chaud. Un bonnet et des gants chauds sont indispensables, mais aussi casquette et lunettes de soleil obligatoires dès que le soleil tape !

Côté vêtements, le système “3 couches” est idéal. Un sweat technique, une polaire, et une veste coupe-vent et imperméable avec capuche.

Et côté hydratation, un thermos rempli de thé chaud est agréable.

Et c’est parti pour les randonnées en raquettes

Premier secteur : La vallée de l’Arve

Je vais commencer par la basse vallée de l’Arve.

Au Sud-Ouest de Cluses, en passant par le Mont-Saxonnex, la route arrive à un joli plateau ensoleillé et à son village : Solaison, à 1500 mètres d’altitude. C’est un petit centre de ski de fond, dans le massif des Bornes.

Pointe d’Andey (1877m)

La Pointe d’Andey est un petit sommet facile, d’où l’on a une très belle vue à 360° sur les Aravis, le Jura, le Chablais et une partie du massif du Mont-Blanc.

On la gravira par sa face Est, en aller-retour, par de larges pentes et une petite forêt. Sortie familiale facile, on montera au sommet avec sa belle Vierge, en 1h30 pour 380m de dénivelé.

Pointe d'Andey

Au départ du Mont-Saxonnex, on passera sous les murailles du Bargy, pour arriver à Morsulaz (1250m), le terminus de la route déneigée.

Col de Cenise (1724m)

Voilà une belle rando tranquille, et vraiment facile puisqu’elle suit une route d’alpage. Les nombreux chalets disséminés sur ce coteau donnent du charme à ce paysage presque désertique en hiver.

On atteindra le col en 2h00 pour 475m de dénivelé, sur une piste peu raide. A la descente, on pourra couper les lacets en cas de neige abondante.

Tranquilité

On remonte la vallée de l’Arve jusqu’à Sallanches “La Ville au Pays du Mont Blanc”. De là, une petite route serpente sur le versant Aravis pour atteindre le parking de Burzier (970m).

Chalets de Doran (1495m)

La remontée de la piste menant au vallon de Doran est exposée aux avalanches en cas de neige non stabilisée. On fera donc attention aux conditions nivologiques.

A part cela, c’est une belle sortie facile et peu raide puisque suivant une piste d’alpage. En sortant de la forêt, au départ du vallon, le cadre est magique avec la Pointe Percée en toile de fond.

Du refuge de Doran (1495m), on pourra se promener un peu dans ce vallon plat avant de redescendre au parking. Aller : 2h00 pour 525m de dénivelé.

Sapins enneigés

Mayères (1563m)

Encore une belle sortie très classique que cette montée au refuge de Mayères. On y croisera de nombreux “Sallanchards” venus s’entraîner avec différents moyens de locomotion.

Cette randonnée remonte de beaux alpages et chalets endormis, pour arriver sur un promontoire avec une vue dégagée sur le massif du Mont-Blanc.

On ne sera pas obligé de toujours suivre la piste enneigée, car on peut couper par les champs en de nombreux endroits, surtout à la descente. Montée : 2h00 pour 600m de dénivelé.

Il neige

De Sallanches, on va monter à Combloux puis à Megéve. Entre les domaines skiables de ces deux stations, on se garera à la fin de la route déneigée des Frasses (1435m).

Croisse Baulet (2236m)

Voilà une très belle randonnée, relativement longue, mais aux pentes idéales pour des raquettes. Ce sommet est à juste titre très fréquenté, aussi bien par les skieurs de randonnée que par les raquetteurs.

La vue du sommet est fantastique sur le massif du Mont-Blanc.

On pourra, suivant sa forme physique, s’arrêter au Petit Croisse Baulet (2009m), ou poursuivre sur le Grand Croisse Baulet (2236m). C’est un sommet à faire en aller-retour, mais de nombreuses petites variantes en forêt permettent de varier les plaisirs à la descente. Grande journée de 6h00 avec 1000m de dénivelé suite à une redescente (et donc une remontée) entre les deux sommets.

La raquette et les jeunes

Nous changeons de versant pour partir au Nord de la vallée de l’Arve, sous le célèbre Désert de Platé et les Rochers des Fiz. Faisant partie de la commune de Passy, le hameau de Bay (et plus exactement Le Coudray, 1120m) sera le départ d’une petite randonnée panoramique, face au Mont Blanc.

Chalets de Varan (1610m)

Un départ en forêt sur un bon chemin aux multiples lacets permet d’atteindre un minuscule alpage, sous les Aiguilles de Varan. Ces chalets de Varan, où se trouve un petit refuge ouvert à la belle saison, sont accessibles en suivant une piste 4×4. En 2h00 et 500m de dénivelé, on jouira d’un panorama exceptionnel sur le massif du Mont-Blanc.

La trace à faire

De Bay, on poursuit la route en passant par le Plateau d’Assy jusqu’à la petite station de ski de Plaine Joux (1352m).

Les Ayères des Pierrières (1641m)

En remontant une partie du petit domaine skiable de Plaine Joux, et en restant bien sur le bord des pistes, on atteint les chalets de Barmus, d’où l’on part  vers l’Est à travers une belle forêt, pour atteindre le hameau d’alpage des Ayères des Pierrières. De nombreux mignons petits chalets se blottissent sous la paroi calcaire des Rochers des Fiz.

On pourra redescendre en faisant une boucle , en passant par les chalets du Souay et ceux des Ayères du Milieu. Randonnée facile, sur piste enneigée. La boucle : 4h00 pour 300m de dénivelé.

L'amour de la montagne

Second secteur : La vallée des Contamines

Nous changeons de vallée pour partir, par Saint-Gervais-les-Bains, dans la belle vallée préservée des Contamines-Montjoie. Juste avant le village, nous montons sur la gauche jusqu’au hameau de La Gruvaz (1120m).

Mont Truc (1811m)

Belle petite randonnée dans les alpages, jusqu’au promontoire du Mont Truc. On pourra, si on a le temps, descendre de l’autre côté, vers l’Est, pour aller jusqu’aux chalets de Miage (1560m), sous les Dômes de Miage.

Avec la visite des chalets de Miage, et le retour direct sur Maison Neuve, boucle de 4h00 pour 700m de dénivelé.

Montée

Quelques kilomètres plus loin, on arrive aux Contamines. On stationne tout en haut du village, à La Frasse (1263m).

Tête d’Armancette (2069m)

C’est une belle sortie soutenue que cette montée à la Tête d’Armancette, sous les Dômes de Miage. Elle est faite pour les raquetteurs sportifs. Un bon dénivelé, un tracé hors sentier, des pentes raides ; on profitera d’une neige profonde pour “s’éclater” à la descente. Montée : 2h30 pour 810m de dénivelé.

Descente en poudreuse

Pour la sortie suivante, on traverse le village des Contamines, pour se garer au hameau du Baptieu (1195m).

Auberge de Colombaz (1500m)

Agréable petite balade sur une piste souvent damée par les nombreux passages et chenillettes, proche du domaine skiable des Contamines. On suit une piste enneigée qui débouche sur des alpages aux nombreux hameaux disséminés sur le versant.

L’Auberge de Colombaz est un endroit sympathique pour une pause gourmande. Montée : 1h30 pour 310m de dénivelé.

Auberge de Colombaz

On poursuit la route jusqu’à son terminus, N.D. de la Gorge (1210m).

Chalet de la Balme (1706m)

Au pied des Aiguilles de la Pennaz, le chalet de la Balme est isolé en hiver. L’été, il y a foule sur le chemin, car nous sommes sur le “Tour du Mont-Blanc”.

A raquettes, c’est une longue remontée peu raide de la vallée sur le Chemin Romain, en passant par le Pont Romain et Nant Borrant. Un lieu calme et sauvage en hiver. Montée: 2h00 pour 500m de dénivelé.

N.D. de la Gorge

 

  Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Randonnée raquettes au refuge Bonatti   

Troisième secteur : La vallée de Chamonix

Depuis Le Fayet, au bout de la vallée de l’Arve, nous prenons le viaduc des Egratz, et par Servoz, rentrons dans la vallée de Chamonix.

Les Houches est le premier village à l’entrée de la vallée. Sur le versant Sud, côté Aiguilles Rouges, une petite route monte à un charmant petit hameau : le Bettey (1352m).

Chalets de Chailloux (1923m)

Les chalets de Chailloux sont deux petits chalets isolés, sous la Pointe de Lapaz. Mais ils sont aussi situés juste en face de l’Aiguille du Goûter et du majestueux Mont Blanc ; on croirait le toucher !

C’est une randonnée forestière facile, en aller-retour, accessible à tous. Montée: 2h00 pour 570m de dénivelé.

Trace

On continue la route jusqu’à Chamonix, et le parking de l’Aiguille du Midi. De là, on prendra les deux tronçons pour monter à l’Aiguille du Midi (3842m).

Traversée de la Vallée Blanche (3777m-3462m)

On entre ici dans le domaine de la haute montagne, sur glaciers. En plus de sa résistance à l’effort, il faudra maîtriser les techniques d’alpinisme, en autres les techniques d’encordement et de sauvetage en crevasse.

Mais c’est un univers fabuleux, sur l’immense glacier du Géant. On se trouve au cœur du massif du Mont-Blanc.

La randonnée n’est pas difficile techniquement, mais il faudra trouver les bons passages entre les crevasses pour remonter à la Pointe Helbronner (3462m). Traversée : 4h00 pour 300m de dénivelé positif et 600m de dénivelé négatif.

On rentrera à Chamonix soit par la télécabine “Panoramic Mont-Blanc” et le téléphérique de l’Aiguille du Midi, soit en descendant en téléphérique à Entrèves, en Italie, puis par le tunnel du Mont-Blanc.

Traversée de la Vallée Blanche

   Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Randonnée raquettes sur le glacier du Géant  

Descente de la Vallée Blanche (3777m)

Voici “La” randonnée raquette mythique de Chamonix, celle que je trouve la plus grandiose. Immenses glaciers crevassés, séracs impressionnants et parois rocheuses célèbres, cette descente nous en met plein les yeux.

Pour en profiter au maximum et n’avoir pas trop de skieurs dans la trace à l’endroit délicat et resserré, il est indispensable de la parcourir en 2 jours, avec une nuit au refuge du Requin. On partira de l’Aiguille du Midi tranquillement le 1er jour en milieu de journée, puis le lendemain, on quittera le refuge avant les premiers skieurs, le bas de la descente étant large et débonnaire. On prendra le train du Montenvers pour revenir à Chamonix.

Descente sur 2 jours : 2050m de dénivelé négatif pour 4h/5h00 le 1er jour, et 4h00 le 2e jour.

Comme pour la “Traversée de la Vallée Blanche”, il faudra maîtriser les techniques d’alpinisme, en autres les techniques d’encordement et de sauvetage en crevasse.

Descente de la Vallée Blanche

Juste après Chamonix, on ira aux Praz de Chamonix, se garer sur le parking du téléphérique de La Flégère. Ce téléphérique nous monte à La Flégère (1877m).

Lac Blanc (2352m)

On emprunte au départ les bords de piste pour traverser le domaine skiable de La Flégère. Puis une immense traversée ascendante nous amène à un petit paradis à la vue incomparable : le lac Blanc. Célèbre endroit en été ; les randonneurs et touristes viennent en nombre contempler le massif du Mont-Blanc, et la Mer de Glace, bien en face. On pourra faire une halte sur la terrasse du refuge du lac Blanc, fermé en cette saison.

C’est une randonnée que l’on fera en neige poudreuse et profonde, car en neige dure, les nombreuses pentes en dévers ne sont pas agréables à traverser. Elle est pour cela réservée aux bons raquetteurs.

Montée depuis La Flégère : 2h30 pour 500m de dénivelé.

Refuge du Lac Blanc

De Chamonix, on poursuivra la route vers le fond de la vallée. Arrivé à Argentière, on se garera sur le parking du téléphérique des Grands Montets.

Glacier d’Argentière (2600m)

Une randonnée sur le glacier d’Argentière est un bon moyen de découvrir un grand glacier et ses parois célèbres, Aiguille Verte, les Droites, les Courtes. Sortie facile techniquement, on ira plus ou moins loin dans ce bassin glaciaire suivant notre envie et notre forme physique.

Le départ se fera de Lognan (1975m), atteint en téléphérique. Puis on remontera un bord de piste du domaine skiable des Grands Montets, avant de prendre pied sur le glacier.

Jusqu’au plateau glaciaire, vers 2600m d’altitude : 650m de dénivelé pour 3h/3h30 de montée.

Glacier d'Argentière

Encore plus au Nord, vers la Suisse, le village du Tour (1460m) est le plus haut village de la vallée. Son domaine skiable familial est accessible par une télécabine qui nous dépose à Charamillon, à 1850m d’altitude.

Tête de Balme (2321m)

La Tête de Balme, située sur la frontière Franco-Suisse, est un beau belvédère sur toute l’enfilade de la vallée de Chamonix. La vue sur le massif du Mont-Blanc y est fantastique.

Le domaine skiable du Tour est proche, mais on randonne à l’extérieur du domaine, pour finir par l’ascension du sommet de la Tête de Balme. La vue sur la Suisse est très belle aussi.

Depuis Charamillon, montée en 3h00 pour 500m de dénivelé.

Descente en raquettes

En poursuivant par le col des Montets, on arrive au Couteray (1340m), un hameau de Vallorcine.

Chalets de la Loriaz (2020m)

Une piste facile mène à un petit alpage, avec ses chalets sagement alignés, face au glacier du Tour. C’est une randonnée classique et pas trop longue ; 2h30 de montée pour 700m de dénivelé.

Monter aux chalets de La Loriaz, c’est se ressourcer dans un petit coin de nature “presque” sauvage.

Contre-jour

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de partir seul, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel de la montagne.

Voilà. J’arrive à la fin de ce podcast. J’espère qu’il vous aura plu . Merci de m’avoir lu ou écouté. N’hésitez pas à me laisser un commentaire…

 

En complément de ce podcast, allez voir dans mon blog où j’ai écrit des articles plus détaillés sur des idées de sorties sur les nombreuses activités liées à la montagne ; n’hésitez pas à aller les lire.

Le mois prochain, je vous parlerai du ski de randonnée dans ma vallée .

Bonnes sorties à tous les passionnés de montagne, et à bientôt.

 

Pour recevoir automatiquement et gratuitement mes nouveaux articles, allez tout en bas de la page, laissez un commentaire, remplissez les champs obligatoires, puis cochez “Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail”, et cliquez sur “Laisser un commentaire”.