Chamonix-Zermatt

Chamonix – Zermatt est la plus célèbre et la plus belle Haute Route glaciaire des Alpes, reliant les deux capitales mondiales de l’alpinisme, Chamonix et Zermatt.

Du Mont-Blanc au Cervin, par les sentiers, les hauts cols et les glaciers, imprégnez-vous de l’ambiance unique de la haute montagne.

Panoramas magnifiques sur les grands massifs des Alpes : Mont-Blanc, Valais, Oberland Bernois, Grand Paradis.

La Tête Blanche (3710 m) sera le point le plus haut atteint durant ce raid.

Une variante plus alpine existe à mi-parcours en passant par la cabane des Dix et le sommet du Pigne d’Arolla (3790m).

Il faut pour cela rajouter une journée ; de cette manière, le raid se fera donc sur 8 jours.

PERIODE : de Juin à Septembre   

DUREE : 7 jours   

MATERIEL : Chaussures cramponnables, baudrier, piolet, crampons, casque   

GROUPE : 6 personnes maximum

HEBERGEMENT : Gîte et refuges. Nous y prendrons la demi-pension.      

NIVEAU : Tous niveaux   

TARIF : Honoraires : 420 € par personne (sur la base de 6 personnes)

 

FICHE TECHNIQUE DETAILLEE SUR SIMPLE DEMANDE

DEROULEMENT

1er jour : Montée au refuge Albert 1er (2702m) depuis le village du Tour (1470m).              

Pour cette première étape sur l’itinéraire de la Haute Route, la rencontre avec le massif du Mont-Blanc est majestueuse et variée. Découverte d’un petit village de montagne – le plus haut de la vallée de Chamonix – de la montagne avec ses prairies d’altitude et ses moraines, et premier rendez-vous avec l’environnement glaciaire, dont l’aiguille du Chardonnet (3824 m), seigneur des lieux, qui s’offre dans toute sa splendeur. Dénivelée +:1250m. Nuit en refuge.

2e jour :  Refuge Albert 1er, col Supérieur du Tour (3288m), Champex (1468m).                

Cette étape se déroule sur deux très beaux glaciers peu crevassés, l’un en France le glacier du Tour, l’autre en Suisse le glacier du Trient, séparés par un col d’altitude à traverser, le col Supérieur du Tour. Après le col d’Orny, un sentier nous permet de passer à la cabane d’Orny puis de descendre sur la Breya où l’on trouve le télésiège nous permettant de rejoindre le joli village de Champex. Durant toute la descente, le panorama est magnifique sur les montagnes valaisannes, et sur l’un des grands sommets des Alpes, le Grand Combin (4314 m) et ses glaciers étincelants. Dénivelée + : 680m   Dénivelée – : 1200m. Nuit en gîte.

3e jour : Champex, barrage de Mauvoisin (1976m), col de Tsofeiret (2628m), cabane de Chanrion (2462m).                                                                                                        

Etape qui débute par un transfert en navette entre Champex et le barrage de Mauvoisin. La journée se poursuit à pied à travers la réserve naturelle du Haut Val de Bagnes – deuxième plus grande réserve naturelle suisse – jusqu’à la cabane de Chanrion. Une ambiance bucolique riche en rencontres animalières : chamois, bouquetins et marmottes ne sont jamais très loin ! Dénivelée + : 850m   Dénivelée – : 240m. Nuit en refuge.

4e jour : Cabane de Chanrion, cabane des Vignettes (3160m).                                            

C’est une étape peu raide mais longue : une première partie sur la plaine alluviale dans un environnement très minéral puis la remontée du glacier d’Otemma, qui s’étire sur plus de 6 kilomètres. Une journée où l’esprit a le temps de vagabonder en laissant les pieds suivre machinalement le fleuve gelé jusqu’aux dernières pentes d’accès à la cabane des Vignettes, un peu plus raides. Dénivelée + : 935m   Dénivelée – : 200m. Nuit en refuge.

5e jour : Cabane des Vignettes, col de l’Evêque (3382m), cabane de Bertol (3311m).            

Une longue étape à parcourir sur deux beaux glaciers, le glacier du Mont Collon et le Haut glacier d’Arolla, et un haut col à traverser, le col de l’Evêque. La descente du Haut glacier d’Arolla est un long cheminement permettant de comprendre la vie d’un glacier, et d’imaginer son volume et sa longueur d’antan. Puis nous quittons la vallée glaciaire pour emprunter un chemin qui nous conduira aux Plans de Bertol. Enfin, une dernière montée soutenue nous conduira à la cabane de Bertol, accrochée sur son éperon rocheux . Une fois là-haut, superbe panorama sur le Cervin et la Dent d’Hérens. Le repos et la contemplation se méritent ! Dénivelée + : 1240m   Dénivelée – : 1050m. Nuit en refuge.

6e jour : Cabane de Bertol, sommet de Tête Blanche (3710m), cabane Schönbiel (2694m).     

Incontestablement, la plus belle journée de la Haute Route, avec la vue sublime sur le Cervin et l’ascension des 3710 mètres de Tête Blanche. Étape la plus délicate aussi, glaciers crevassés, pentes soutenues à descendre, nécessitant de rester concentré. Étape longue enfin demandant de partir tôt pour profiter d’une neige pas trop ramollie sur le glacier du Stockji. Dénivelée + : 880m   Dénivelée – : 1420m. Nuit en refuge. 

7e jour : Cabane Schönbiel, Zermatt (1614m).                                                                

Etape tranquille en descente avec une vue sur le majestueux Cervin et sa face nord, l’une des plus difficiles parois des Alpes. Après un cheminement sur les dernières moraines de la Haute Route, retour dans les prairies d’altitude, les alpages, puis les hameaux anciens pour arriver enfin à Zermatt, le but tant espéré, tant rêvé.

Arrivée à Zermatt vers midi et visite du village.

Pour revenir sur Chamonix, le trajet se fait en minibus ou en train. Arrivée à Chamonix en fin d’après-midi. Dénivelée + : 105m   Dénivelée – : 1150m.  

    

Pour votre sécurité, je me réserve le droit de modifier le programme prévu, en fonction des conditions de la montagne, de votre forme physique, de votre niveau technique, de l’évolution météorologique, ou de toute autre circonstance m’y contraignant.

En aucun cas ce changement ne pourra donner lieu à un remboursement ou versement d’indemnités.