La randonnée dans ma vallée

La randonnée dans ma vallée

2 Par
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour écouter le podcast en live, cliquez sur le bouton “Play” au-dessus de ce post.

Pour le télécharger, faites un clic droit sur “Télécharger” puis cliquez sur “Enregistrer la cible du lien sous”.

 

Bonjour et bienvenue dans ce premier podcast du Blog “Montagnes et Falaises” :

La randonnée dans ma vallée

C’est mon tout premier podcast sur la Randonnée dans ma vallée. Je vous demande donc d’être indulgents Winking smile  . Tous les commentaires et feedbacks seront donc très appréciés.

Pourquoi un podcast ?

Parce que je pense aux plus pressés d’entre vous qui n’ont pas le temps de lire les articles en entier ou même de les lire tout court. Vous pourrez grâce aux podcasts écouter la transcription audio de ces articles dans vos déplacements à pieds, en voiture ou en train.

En complément de ce podcast, allez voir dans mon blog où j’ai écrit des articles plus détaillés sur des idées de sorties sur les nombreuses activités liées à la montagne ; n’hésitez pas à aller les lire.

Qui suis-je ?

Je suis François Matet, guide de haute montagne, et j’habite près de Chamonix et du massif du Mont-Blanc.

Je vous propose une série d’articles pour vous donner des idées de sorties. Chaque mois, et en rapport avec la saison, j’aborderai les différentes activités “montagne” qui me passionnent. On peut bien sûr pratiquer certaines activités toute l’année, mais il y a quand même pour la plupart des activités une saison phare, par exemple les cascades de glace se grimpent uniquement au coeur de l’hiver.

Niveau des sorties proposées

Les sorties dont je parlerai dans ces articles seront plus spécialement destinées aux débutants, mais aussi aux pratiquants occasionnels, ou à ceux qui ne connaissent tout simplement pas la région ! Smile

Il y en aura pour tous les niveaux.

Au fil des mois je vous parlerai de :

  • randonnée
  • escalade
  • raquettes à neige
  • ski de randonnée
  • cascade de glace
  • alpinisme
  • canyoning
  • via ferrata

Ce mois-ci : la Randonnée

Dans ce premier article, je vais donc vous parler de la randonnée dans la région du Mont-Blanc et de la vallée de l’Arve (du col des Montets à Sallanches, en passant par Chamonix et les Contamines-Montjoie), et en restant côté français. Il y en aura pour tous les goûts, de la petite rando sur sentier de 2/3h, aux longues “bambées” empruntant des zones peu balisées et rocheuses. De la variété naît le plaisir. Winking smile

Ce ne va pas être une liste exhaustive des randonnées de la région, mais une sélection de belles randos, en essayant de visiter les petits recoins et sommets sympathiques de cette partie des Alpes.

Balade d'automne

Parlons matériel et équipement

Côté matériel, des bâtons de marche télescopiques permettront une aisance en toutes situations, et limiteront la fatigue à la montée et à la descente (pour les genoux!).

Le volume du sac à dos sera d’une contenance de 30/40 litres, volume suffisant pour les sorties à la journée, et avec des poches latérales.

En ce qui concerne l’équipement, on pourra avoir des chaussures de rando tige basse pour les randonnées faciles sur chemins et sentiers. Mais dès qu’il s’agira de sentiers de “montagne” avec blocs ou zones rocheuses, on préférera avoir des chaussures à tige haute qui protégeront mieux les malléoles et maintiendront beaucoup mieux les chevilles !

En moyenne montagne, suivant la saison, il peut faire chaud… ou froid. Un bonnet et des gants légers pour les jours “frisquets”, mais casquette et lunettes de soleil obligatoires dès que le soleil tape !

Un pantalon transformable en short permet de se “changer” en cours de journée. C’est une très bonne invention !

Et pour l’hydratation, la solution des poches à eau avec pipette est pratique. Belle contenance, et pas besoin de poser le sac à dos pour boire. On s’hydrate facilement et plus régulièrement ce qui est une bonne chose !

Et c’est parti pour les randonnées

Nature sauvage

Premier secteur

Je vais commencer par la vallée de l’Arve, de Sallanches “La ville au Pays du Mont-Blanc”.

– Sur le côté Ouest de la vallée, les alpages envahissent les vallons et les petits sommets arrondis. C’est le côté “Massif des Aravis”.

Le refuge de Doran (1495m)

En partant de Burzier, hameau au-dessus de Sallanches, la randonnée qui monte au refuge de Doran, à 1495m d’altitude, est facile, sur une piste.

Ce petit vallon “caché” est un havre de paix, sous le sommet de la Pointe Percée, le plus haut sommet de la chaîne des Aravis.

Accessible en 1h30 avec 525m de dénivelé, c’est un lieu familial et charmant, où l’on randonne en écoutant les cris des marmottes et le son des clarines.

Les Quatre Têtes (2364m)

Par le refuge de Doran, en poursuivant le vallon, un sentier raide mène au col de Doran (2178m). De là, suivre une belle crête aérienne et minérale pour atteindre le sommet, d’où la vue est particulièrement belle sur le massif du Mont-Blanc.

C’est une randonnée déjà longue, où il faudra partir tôt. En début d’été, il peut rester de la neige dans la montée au col de Doran. Prudence !

Temps de montée : 4h00 pour 1400m de dénivelé. Possibilité de couper la montée en deux en dormant au refuge de Doran (en été uniquement).

Le Grand Croisse Baulet (2236m)

Voilà le sommet classique le plus fréquenté de ce versant. Avec de belles forêts, des landes à rhododendrons et myrtilliers (allez-y fin Août), c’est un sommet vraiment facile. En plus de cela, une vue panoramique sur la vallée de l’Arve et sur une grande partie du massif du Mont-Blanc font de ce sommet une sortie incontournable.

La randonnée passera d’abord par le Petit Croisse Baulet (2009m), avant de gravir son grand frère, le Grand Croisse Baulet.

En partant du parking du Ball-trap, au-dessus de Megève, on comptera 2h30 pour rejoindre le sommet principal, avec un dénivelé positif de 900m.

Pour les plus fatigués, possibilité de s’arrêter au Petit Croisse Baulet. La vue y est déjà très belle Smile

– A l’Est de Sallanches, au-dessus de sombres forêts, une immense barre calcaire se détache sur le ciel, avec l’Aiguille de Varan comme sentinelle.

Les chalets de Varan (1620m)

Une petite randonnée rapide au-dessus de Passy, sous l’Aiguille Grise de Varan.

Depuis Bay, et par une piste forestière montant dans une forêt, on débouche à la fin sur un petit alpage charmant et ses chalets anciens. Il est relativement courant de rencontrer autour des chalets des bouquetins peu farouches Smile

Un arrêt “rafraîchissement” au refuge de Varan  permettra de profiter de l’exceptionnelle vue sur le massif du Mont-Blanc. La gardienne pourra aussi vous accueillir pour la nuit !

Montée facile sur piste 4×4 (pour les alpagistes !) : 1h30 pour 500m de dénivelé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Randonnée à la Crête des Bénés

Second secteur

Nous rentrons dans la charmante et préservée vallée des Contamines-Montjoie. A partir de St-Gervais-les-Bains, partir dans la vallée du Bon Nant, en longeant au-dessus de nous vers l’Est, toute la muraille des Dômes de Miage.

Les chalets de Miage (1560m) et du Truc (1720m)

Aller aux chalets de Miage, c’est randonner dans un décor de carte postale, à l’ambiance alpestre unique ! Il faut dire qu’ils sont beaux les chalets de ce petit hameau au pied des Dômes de Miage. Des chamois viennent souvent profiter de l’herbe tendre de ces alpages !

Depuis La Gruvaz, il est intéressant et varié de faire une boucle pour passer aux chalets du Truc, eux aussi fréquentés par les troupeaux. 4h00 pour la boucle, et 700m de dénivelé.

Il est possible de dormir dans ces deux hameaux d’alpage : au refuge de Miage et au refuge du Truc.

Les lacs Jovet (2194m)

Depuis N.D. de la Gorge et sa belle chapelle baroque, la remontée par le “chemin romain” vers le col du Bonhomme est classique puisqu’il s’agit d’une étape du Tour du Mont Blanc.

On commence à apprécier le paysage à partir de Nant Borrant et de la Rollaz, quand la forêt laisse la place aux alpages.

C’est après le chalet de la Balme que l’on quittera la vallée principale pour remonter vers l’Est un vallon suspendu. Les lacs Jovet sont nichés là, au centre d’un cirque de montagne, loin des foules du “Tour du Mont Blanc”. Tranquilité garantie, et sérénité autour de ces deux plans d’eau !

C’est une randonnée déjà longue : 1000m de dénivelé en 3h00 de montée.

Troisième secteur

Nous poursuivons la remontée en direction de Chamonix. Sur la gauche, une immense barrière calcaire domine la vallée, les “Rochers des Fiz”.

Sous ces hautes parois, la petite et familiale station de ski de Plaine Joux sera le point de départ d’une très belle randonnée.

Le lac de Pormenaz (1945m)

Je vous propose une belle boucle pour aller découvrir un joyau bleuté, au coeur de la Réserve Naturelle de Passy, le lac de Pormenaz.

Ce lac glaciaire au pied de l’Aiguille Noire de Pormenaz a un charme fou. L’eau y est limpide et fraîche, mais cela ne rebute pas tout le monde ! Une petite île au centre du lac est un objectif pour certains randonneurs !

Depuis Plaine Joux (1355m) et les chalets du Souay, on montera d’abord par la croûpe de la Chorde (raide et un peu aérien, avec par endroits des chaînes et échelles métalliques), pour redescendre par le sentier des Argentières longeant le torrent du Souay. Déconseillé si le terrain est humide !

C’est une sortie pour randonneurs étant à l’aise en terrain raide, où l’on met un peu les mains par endroits. La boucle : 920m de dénivelé positif en 5h00.

Pormenaz

Quatrième secteur

Bienvenue dans la vallée de Chamonix. Une vallée avec de nombreux sentiers de randonnée, accessibles du bas à pied, ou avec des remontées mécaniques (Brévent et Flégère).

Je commencerais par le versant ensoleillé, côté Aiguilles Rouges. Il est vrai que ce versant est beaucoup plus agréable du point de vue randonnée. Sommets moins élevés, pas de glaciers, un nombre impressionnants de sentier, et il est…. ensoleillé SmileUn atout non négligeable pour un randonneur, même en plein été.

Dernier point, on aura une vue incomparable sur tout le massif du Mont-Blanc.

L’Aiguillette des Houches (2285m)

A l’entrée de la vallée, en face du village des Houches, le hameau du Coupeau dessert une belle randonnée démarrant par une forêt, puis se poursuivant sur des alpages jusqu’au sommet de l’Aiguillette des Houches.

Un sommet à la vue panoramique la chaîne calcaire des Fiz d’un côté, et de l’autre, l’Aiguille du Goûter avec son refuge et le majestueux Mont Blanc.

C’est une jolie randonnée pour découvrir la moyenne montagne, assez “Nature”, sans utilisation de remontées mécaniques. Beau dénivelé de 900m pour 3h00 de montée, en aller-retour.

Le lac Blanc (2352m)

Voici la grande classique de la vallée de Chamonix. Je vous propose les deux options : avec les remontées mécaniques de La Flégère (donc moins de dénivelé : 650m), ou sans remontées mécaniques, depuis Tré le Champ (plus “Nature” et moins de monde mais plus de dénivelé : 950m).

1ère option : Depuis le téléphérique de La Flégère (1877m), traverser le domaine skiable en montant régulièrement. Un bon chemin entretenu et balisé file vers le Nord pour arriver au lac Blanc et son chalet-buvette (2352m).

Sentier-balcon très agréable et facile, accessible à tous. 2h00. Possibilité de dormir au refuge du Lac Blanc.

2e option: Depuis Tré le Champ (1417m), dans le haut de la vallée, remonter un bon chemin qui passe devant les dalles d’escalade des Chéserys et l’Aiguillette d’Argentière. Une petite portion raide et équipée d’échelles métalliques permet d’atteindre les lacs des Chéserys puis le lac Blanc.

Magnifique parcours où l’on a de grandes chances d’approcher de très près des bouquetins pas farouches du tout. Aller : 4h00. Pour la redescente, le plus agréable est de faire une boucle en longeant les lacs des Chéserys, puis de poursuivre horizontalement pour rejoindre le col des Montets, et la voiture. Belle et longue journée : 7h00.

Cinquième secteur

Nous passons le col des Montets pour se retrouver dans un monde plus calme et traditionnel ! De belles maisons souvent anciennes, mais pas d’immeubles et de développement tapageur !

Nous arrivons à Vallorcine, dernier village avant la frontière suisse. Un petit village tranquille aux hameaux disséminés tout le long de cette “Vallée des Ours” !

Le refuge de la Pierre à Bérard (1925m)

Depuis le hameau du Buet, le vallon de Bérard se faufile entre de hautes montagnes minérales. Nous devons remonter le long du torrent, l’Eau de Bérard”, jusqu’à ce que le vallon devienne plaine. La faune sauvage et la flore sont omniprésentes.

L’original refuge de la Pierre à Bérard, bâti contrez un immense rocher afin de le préserver des avalanches est gardé en été. Il sert surtout pour l’ascension du sommet de Buet en 2 jours. Il nous servira pour un rafraîchissement bien méritéWinking smile

Randonnée familiale très prisé, à juste titre. 2h30 de montée pour 600m de dénivelé, sur un très bon chemin fleuri.

Les chalets de Loriaz (2020m)

Encore une belle randonnée dans les alpages ! Au-dessus de Vallorcine, du Couteray exactement, un mignon petit alpage reçoit chaque année des vaches venues prendre leur quartier d’été. Mais le temps est loin des immenses troupeaux ici, en témoignent les nombreux bâtiments sagement alignés. Depuis quelques années, l’alpage revit, certains bâtiments ayant été transformés en refuge, gardé à la belle saison.

Un beau petit chemin remonte le versant boisé pour sortir sur le plateau de la Montagne de Loriaz. 2h30, 770m de dénivelé jusqu’au refuge de Loriaz. Dormir ici une nuit permet de s’imprégner de l’ambiance des alpages. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Randonnée à l’Aiguillette des Posettes

Sixième secteur

Nous entrons là dans le domaine de la haute montagne. Moraines, glaciers, hauts sommets enneigés, alpinistes !

Côté massif du Mont-Blanc, au Nord de ce massif et faisant frontière avec la Suisse, le bassin glaciaire du Tour est d’une beauté incroyable.

Deux grands magnifiques sommets dominent le glacier, l’Aiguille du Tour et l’Aiguille du Chardonnet. On ne voit qu’eux !

Le refuge Albert 1er (2707m)

Pour un simple randonneur, il est rare dans le massif de pouvoir approcher facilement de si près un glacier, et de pouvoir découvrir un refuge de haute montagne.

Le chemin pour le refuge Albert 1er est “presque” facile, avec juste 2 ou 3 passages où l’on met les mains. On évolue sur un bon chemin au début puis les pelouses alpines laissent la place aux blocs rocheux et à la moraine terminale.

C’est une destination magique pour de nombreux touristes voulant approcher un glacier !

Quand au refuge, que dire ? D’abord, c’est un bâtiment refait à neuf, des chambres confortables (pour ceux qui voudraient y passer la nuit, comme les nombreux alpinistes partant le lendemain pour leurs ascensions). De plus, un gardien accueillant (et son équipe !), et un service de restauration de qualité (midi et soir). Les couchers et levers de soleil y sont célèbrent… Bref, tout ce que l’on attend d’un “vrai” refuge Smile

Depuis le village du Tour, les remontées mécaniques arrivent à Charamillon (1850m) ou aux Autannes (2193m). Depuis Charamillon : Montée en 2h30 avec 870m de dénivelé. Depuis les Autannes : Montée en 2h00 avec 620m de dénivelé.

Glacier du Tour

 

Voilà. J’arrive à la fin de ce podcast. J’espère qu’il vous aura plu Winking smile , et merci de m’avoir lu ou écouté. N’hésitez pas à me laisser un commentaire…

Le mois prochain, je vous parlerai de l’escalade dans ma vallée Smile. Bonnes sorties à tous les passionnés de montagne.

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de partir seul, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel de la montagne.

Si tu aimes cette vidéo, n’hésite pas à cliquer sur « J’aime » et à la partager. Merci.

 

Pour recevoir automatiquement et gratuitement mes nouveaux articles, allez tout en bas de la page, laissez un commentaire, remplissez les champs obligatoires, puis cochez “Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail”, et cliquez sur “Laisser un commentaire”.