Chamonix-Zermatt en raquettes

La Haute Route hivernale reliant Chamonix à Zermatt a été réalisée à skis dès 1903.
Une vraie aventure pour l’époque.
Aujourd’hui, avec des refuges répartis tout le long du parcours, cela reste un itinéraire mythique et exceptionnel passant au coeur des glaciers, mais avec un confort dans le déroulement des étapes.
Marcher sur ces traces historiques, mais en raquettes à neige, est fabuleux. Cela permet de découvrir la magie de l’hiver en traversant des cols, de grands glaciers et de hauts sommets blancs.

Réaliser l’itinéraire de la Haute Route « Chamonix-Zermatt » en hiver et en raquettes est exceptionnel. C’est vraiment une superbe aventure de 10 jours en haute montagne, pour les amoureux d’espaces blancs, de glaciers et d’altitude…
Très bonne condition physique indispensable.

PERIODE : de Mars à Mai  

DUREE : 10 jours   

MATERIEL : Chaussures de haute montagne, raquettes à neige, bâtons, baudrier, piolet, crampons.   

GROUPE : 6 personnes maximum

HEBERGEMENT : Gîte et refuges. Nous y prendrons la demi-pension.      

NIVEAU : Bonne forme physique   

TARIF : Honoraires : 666 € par personne (sur la base de 6 personnes) 

FICHE TECHNIQUE DETAILLEE SUR SIMPLE DEMANDE

DEROULEMENT

 

1er jour : Argentière – Refuge d’Argentière (2771m). Nous prenons le téléphérique jusqu’au sommet des Grands Montets (3233 m), et descendons par le glacier des Rognons sur le glacier d’Argentière. Petite remontée finale pour arriver au refuge. Dénivelé + : 250m   Dénivelé – : 700m. Nuit en refuge.

2e jour : Refuge d’Argentière – Cabane du Trient (3170m). Montée glaciaire au col du Chardonnet (3323 m). L’itinéraire est magnifique, dans un cirque très « haute montagne ». Après une raide descente avec la corde côté suisse, traversée du glacier de Saleina pour rejoindre la fenêtre de Saleina (3267 m) par un couloir de neige. Puis traversée facile jusqu’à la cabane du Trient. Dénivelé + : 1050m   Dénivelé – : 640m. Nuit en refuge.

3e jour : Cabane du Trient – Champex (1468m). Descente du glacier du Trient jusqu’au pied du col des Ecandies. Pour passer ce col (2796m), nous déchaussons et gravissons à pied un court mais raide couloir de neige. Puis, par le Val d’Arpette, longue et belle descente vallonnée jusqu’au village de Champex (1468m). Dénivelé + : 100m   Dénivelé – : 1800m. Nuit en gîte.

4e jour : Champex – Verbier – Cabane du Mont-Fort (2457m). La liaison de Champex à Verbier est assurée en minibus. De Verbier, montée au cœur du domaine skiable jusqu’à la cabane du Mont-Fort. Dénivelé + : 950m. Nuit en refuge.

5e jour : Cabane du Mont-Fort – Cabane de Prafleuri (2624m). Remontée de la combe du col de la Chaux (2940 m), puis des pentes variées jusqu’au col de Momin (3003 m). Traversée du glacier de Grand Désert, avec ascension facultative du sommet de la Rosablanche (3336 m). Puis plongée sur la cabane de Prafleuri. Dénivelé + : 1050m   Dénivelé – : 890m. Nuit en refuge.

6e jour : Cabane de Prafleuri – Cabane des Dix (2928m). Montée au col des Roux (2804m), puis descente sur la Barma (2458 m), qui domine le lac des Dix. Après une longue traversée au-dessus du lac, nous montons par le Pas du Chat à la cabane des Dix, au pied de l’impressionnante face nord du Mont Blanc de Cheilon. Dénivelé + : 750m   Dénivelé – : 450m. Nuit en refuge.

7e jour : Cabane des Dix – Pigne d’Arolla (3790m) – Cabane des Vignettes (3160m). Beau parcours sur terrain glaciaire avec le passage de la Serpentine, en crampons. Ascension du Pigne d’Arolla (3790m), belvédère classique et le plus haut point du raid avec une vue splendide sur les sommets du Valais. Belle descente sur la cabane des Vignettes. Dénivelé + : 1000m   Dénivelé – : 750m. Nuit en refuge.

8e jour : Cabane des Vignettes – Cabane de Bertol (3311m). Très belle étape variée, par le col de l’Evêque (3382 m) et le Haut Glacier d’Arolla. Traversée sur les Plans de Bertol, pour remonter le raide vallon menant à la cabane de Bertol, perchée sur son piton rocheux. Impressionnant ! Déjà une belle vue sur le Cervin et la Dent Blanche. Dénivelé + : 1150m   Dénivelé – : 1000m. Nuit en refuge.

9e jour : Cabane de Bertol – Tête Blanche (3710m) – Cabane Schönbiel (2694m). Montée facile au sommet de Tête Blanche. Superbe vue sur la Dent d’Hérens, la Dent Blanche, le Cervin et la vallée de Zermatt. Descente crevassée des glaciers Stockji et Tiefmatten pour rejoindre la cabane Schönbiel, après une dernière remontée. Une étape splendide. Dénivelé + : 650m   Dénivelé – : 1100m. Nuit en refuge.

10e jour : Cabane Schönbiel – Zermatt (1616m). Magnifique descente sur Zermatt en longeant, par de grandes étendues blanches, la face nord du Cervin, l’une des plus difficiles parois des Alpes. Arrivée à Zermatt en début d’après-midi, et visite du village. Retour à Argentière en train ou en minibus. Dénivelé – : 1100m.

 

Pour votre sécurité, je me réserve le droit de modifier le programme prévu, en fonction des conditions de la montagne, de votre forme physique, de votre niveau technique, de l’évolution météorologique, ou de toute autre circonstance m’y contraignant.
En aucun cas ce changement ne pourra donner lieu à un remboursement ou versement d’indemnités.