Le ski de randonnée dans ma vallée

Le ski de randonnée dans ma vallée

0 Par
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour écouter le podcast en live, cliquez sur le bouton “Play” au-dessus de ce post.

Pour le télécharger, faites un clic droit sur “Télécharger” puis cliquez sur “Enregistrer la cible du lien sous”.

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau podcast du Blog “Montagnes et Falaises” :

Le ski de randonnée dans ma vallée

 

Qui suis-je ?

Je suis François Matet, guide de haute montagne, et j’habite près de Chamonix et du massif du Mont-Blanc.

Je vous propose une série d’articles pour vous donner des idées de sorties. Chaque mois, et en rapport avec la saison, j’aborderai les différentes activités “montagne” qui me passionnent. On peut bien sûr pratiquer certaines activités toute l’année, mais il y a quand même pour la plupart des activités une saison phare, par exemple les cascades de glace se grimpent uniquement au cœur de l’hiver.

Niveau des sorties proposées

Les sorties dont je parlerai dans ces articles seront plus spécialement destinées aux débutants, mais aussi aux pratiquants occasionnels, ou à ceux qui ne connaissent tout simplement pas la région ! Il y en aura pour tous les niveaux.

Au fil des mois je vous parlerai de :

  • randonnée
  • escalade
  • raquettes à neige
  • ski de randonnée
  • cascade de glace
  • alpinisme
  • canyoning
  • via ferrata

L’article du mois : Le ski de randonnée

Dans ce nouvel article, je vais vous parler de ski de randonnée dans la région du Mont-Blanc et de la vallée de l’Arve (de Cluses à Vallorcine, en passant par Chamonix et les Contamines-Montjoie), et en restant côté français.

Il y en aura pour tous les goûts, de la petite sortie de 2/3h, aux sorties avec beaucoup plus de dénivelé.

Ce ne va pas être une liste exhaustive des sorties de la région, mais une sélection des belles randonnées à skis, en essayant de visiter les petits recoins et sommets sympathiques de cette partie des Alpes.

Parlons matériel et équipement

Côté matériel, il faut une paire de skis de randonnée. Il en existe de multiples modèles, plus ou moins légers, pour bons skieurs ou plus passe-partout. L’idéal est d’avoir des skis pas trop lourds avec des fixations légères (à inserts) pour un plus grand plaisir.

Une paire de peaux autocollantes et des couteaux adaptés aux skis complètent le matériel, ainsi qu’une paire de bâtons de ski télescopiques.

Des crampons légers (en alu) seront pratiques lors de certaines sorties en neige très dure ou pour un passage raide !

Le volume du sac à dos sera d’une contenance de 20/30 litres, volume suffisant pour les sorties à la journée. Il doit être équipé de porte-skis (sac à dos spécial “ski de rando”).

Côté équipement, on portera une attention particulière aux chaussures de ski de randonnée. Légères, confortables et suffisamment rigides si vous avez un “petit” niveau.

En montagne, en hiver, il fait froid. Un bonnet et des gants chauds sont indispensables, mais aussi casquette et lunettes de montagne obligatoires dès que le soleil tape !

Côté vêtements, le système “3 couches” est idéal. Un sweat technique, une polaire, et une veste coupe-vent et imperméable avec capuche.

Et côté hydratation, un thermos rempli de thé chaud est agréable.

Et c’est parti pour les randonnées à skis

Premier secteur : La vallée de l’Arve

Je vais commencer par la basse vallée de l’Arve.

Au Sud-Ouest de Cluses, en passant par le Mont-Saxonnex, la route arrive à un joli plateau ensoleillé et à son village : Solaison, à 1500 mètres d’altitude. C’est un petit centre de ski de fond, dans le massif des Bornes.

Pointe d’Andey (1877m)

La Pointe d’Andey est un petit sommet d’initiation, d’où l’on a une très belle vue à 360° sur les Aravis, le Jura, le Chablais et une partie du massif du Mont-Blanc.

On la gravira par sa face Est, en aller-retour, par de larges pentes et une petite forêt. Sortie facile, on montera au sommet avec sa belle Vierge, en 1h-1h30 pour 380m de dénivelé. Cotation : S1.3 R E1

Ce sommet est fréquenté tout l’hiver, du matin au soir, car il sert de sortie d’entraînement avant ou après le travail pour les gens de la vallée !

Pointe d'Andey

On remonte la vallée de l’Arve jusqu’à Sallanches “La Ville au Pays du Mont Blanc”. De là, une petite route serpente sur le versant Aravis pour atteindre le parking de Burzier (970m).

Mayères (1563m)

Encore une belle sortie très classique que cette montée au chalet de Mayères. On y croisera de nombreux “Sallanchards” venus s’entraîner, à toute heure de la journée. Sans danger, cette sortie est une solution de secours en cas de mauvais temps !

Cette randonnée remonte de beaux alpages et chalets endormis, pour arriver sur un promontoire avec une vue dégagée sur le massif du Mont-Blanc.

Montée : 1h30-2h00 pour 600m de dénivelé. Cotation : S1.2 R E1

Mayères

Les Quatre Têtes (2364m)

Depuis Sallanches, le sommet des “Quatre Têtes” est bien reconnaissable avec ses quatre masses rocheuses formant la crête sommitale.

Sa voie normale passe par le joli et secret vallon de Doran, orienté idéalement pour garder tout l’hiver une neige froide.

La grande pente terminale en fait la réputation, avec du grand ski dans ce vallon encaissé.

C’est une sortie déjà longue, et délicate en cas de danger d’avalanches. Montée : 3h30 pour 1400m de dénivelé. Cotation : S2.3 F E1

Les Quatre Têtes

De Sallanches, on monte à Combloux puis à Megève. Entre les domaines skiables de ces deux stations, on se garera à la fin de la route déneigée des Frasses (1435m).

Croisse Baulet (2236m)

Voilà une très belle sortie, aux pentes idéales, pour tous skieurs. Ce sommet est à juste titre très fréquenté.

La vue du sommet est fantastique sur le massif du Mont-Blanc.

On pourra, suivant sa forme physique, s’arrêter au Petit Croisse Baulet (2009m), ou poursuivre sur le Grand Croisse Baulet (2236m). C’est un sommet à faire en aller-retour, mais de nombreuses petites variantes en forêt permettent de varier les plaisirs à la descente.

Journée de 6h00 avec 1000m de dénivelé suite à une redescente (et donc une remontée) entre les deux sommets. Cotation : S2.2 R E1

Croisse Baulet

  Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Ski de randonnée à la Punta Croce

Second secteur : La vallée des Contamines

Nous changeons de vallée pour partir, par Saint-Gervais-les-Bains, dans la belle vallée préservée des Contamines-Montjoie. On traverse le village des Contamines, pour se garer au hameau du Baptieu (1195m).

Tête de la Combaz (2445m)

Située juste en face des célèbres Dômes de Miage, la Tête de la Combaz est un beau sommet aux pentes soutenues qui procurent habituellement du très bon ski.

Enchâssé entre les domaines skiables de St Gervais et des Contamines, ce sommet reste le dernier petit coin sauvage de ce versant ensoleillé.

La vue est à couper le souffle sur les Dômes de Miage. Journée de 6h00 pour 1250m de dénivelé. Cotation : S2.3 R E1

Tête de la Combaz

On poursuit la route jusqu’à son terminus, Notre Dame de la Gorge (1210m), et sa belle chapelle baroque.

Col de la Cicle (2377m)

En remontant la vallée par le “Chemin Romain”, le col de la Cicle a belle allure, avec sa pente Nord-Est soutenue.

Situé entre le col de la Fenêtre et le col des Chasseurs, c’est une grande classique d’un niveau intermédiaire.

Belle descente sauvage souvent en bonne neige, en restant bien à droite sous la pointe Toepfer, puis en se laissant glisser dans le vallon jusqu’à N.D. de la Gorge.

Journée de 6h00 pour 1170m de dénivelé. Cotation : S2.2 F E1

Col de la Cicle

Monts Jovet (2468m)

Depuis N.D. de la Gorge, on remonte la vallée plein Sud. Après les chalets de Nant Borrant et de la Balme, on part vers l’Est pour atteindre les lacs Jovet que l’on contourne par la gauche. La Pointe Nord est la plus haute (2468m).

C’est un secteur très calme ! Longue sortie peu raide avec deux faux plats où il faudra pousser un peu à la descente.

Journée de 6h30 pour 1270m de dénivelé. Cotation : S2.1 R E1

Monts Jovet

Troisième secteur : La vallée de Chamonix

Depuis Le Fayet, au bout de la vallée de l’Arve, nous prenons le viaduc des Egratz, et par Servoz, rentrons dans la vallée de Chamonix.

Les Houches est le premier village à l’entrée de la vallée. Sur le versant Sud, côté Aiguilles Rouges, une petite route monte à un charmant petit hameau : le Bettey (1352m).

Aiguillette des Houches (2285m)

L’Aiguillette des Houches est située à l’entrée gauche de la vallée de Chamonix, dans le massif des Aiguilles Rouges, juste en face du massif du Mont-Blanc et de son monarque.

Par sa voie normale par les chalets de Chailloux, c’est un sommet facile et très fréquenté tout l’hiver, en aller-retour.

En descendant par la combe de la Vogealle, longue, sauvage et raide au début, cela fait une bien jolie course de caractère, avec une vue à couper le souffle.

Journée de 5h00 pour 980m de dénivelé. Cotation : S3.2 F E1

Aiguillette des Houches

On continue la route jusqu’à Chamonix, et le parking de l’Aiguille du Midi. De là, on prendra les deux tronçons pour monter à l’Aiguille du Midi (3842m).

Mont Blanc du Tacul (4248m)

Voici la course la plus dure et technique de cette sélection. Elle se déroule en altitude, sur des pentes toujours raides, et est soumise aux conditions du moment: crevasses, séracs.

Elle se pratique au printemps, quand la neige est stable et les crevasses bien bouchées.

Depuis l’Aiguille du Midi, quel plaisir de gravir ce grand sommet, puis de descendre cette face Nord, pour terminer par la descente de la Vallée Blanche. Une bonne journée en perspective !

5h00 aller-retour pour le seul Mont Blanc du Tacul depuis l’Aguille du Midi, pour 720m de dénivelé.

Journée de 7h00 en enchaînant avec la Vallée Blanche : 900m de dénivelé positif et 3200m de dénivelé négatif jusqu’à Chamonix. Cotation : S3.3 PD+ E2

Mont Blanc du Tacul

  Les personnes qui ont lu cet article ont aussi vu : Ski de randonnée : La Pointe des Trois Lacs 

Juste après Chamonix, on ira aux Praz de Chamonix, se garer sur le parking du téléphérique de La Flégère. Ce téléphérique nous monte à La Flégère (1877m).

Col du Belvédère (2780m)

Classique sortie d’initiation à Chamonix, dans le massif des Aiguilles Rouges, avec peu de dénivelé à la montée mais une longue descente, elle offre un petit côté sauvage dès que l’on sort du réseau des remontées mécaniques de la Flégère.

En passant par le Lac Blanc, le vallon ensoleillé est accueillant avec ses larges pentes.

Extraordinaire vue sur le massif du Mont-Blanc.

Journée de 5h00 pour 560m de dénivelé positif et 1300m de dénivelé négatif. Cotation : S2.2 F E1

Col du Belvédère

 Crochues – Bérard (2701m)

C’est une grande classique de la vallée de Chamonix que cette “Traversée Crochues-Bérard”.

En partant du haut de la station de ski de La Flégère, il y a peu de dénivelé à la montée, mais une superbe descente dans le vallon de Bérard jusqu’au hameau du Buet.

Le démarrage est un peu technique avec la remontée d’un couloir raide, et une traversée descendante. Mais après le 2e col, le col de Bérard, la descente tient en général toute ses promesses !

Journée de 5h00, pour 500m de montée et 1580m de descente. Cotation :  S2.3 PD E2

Crochues-Bérard

De Chamonix, on poursuivra la route vers le fond de la vallée. Arrivé à Argentière, on se garera sur le parking du téléphérique des Grands Montets.

Col du Tour Noir (3535m)

Classique randonnée à ski dans le bassin d’Argentière, le col du Tour Noir est idéal pour une initiation au ski de randonnée en terrain glaciaire. Et avec l’accès par le téléphérique des Grands Montets, on découvre l’effort du ski en altitude.

Les pentes sont larges et raisonnables, et on évolue dans un décor fantastique, au milieu des grandes faces Nord du glacier d’Argentière : Aiguille Verte, Droites, Courtes, Triolet.

Journée de 6h00 pour 1080m de dénivelé positif et 2975m de dénivelé négatif. Cotation : S2.3 R E1

Col du Tour Noir

Col du Passon (3028m)

Encore une sortie exceptionnelle, mais néanmoins technique aussi bien à la montée avec son couloir de neige raide (45° sur 150m en crampons) qu’à la descente.

Depuis le haut des Grands Montets, l’itinéraire zigzague entre les crevasses du glacier des Rognons. Puis du col du Passon, les pentes soutenues plongent sur le village du Tour.

Sortie exigeante et alpine ! Mais bon rapport montée-descente.

Sortie de 5h00 pour 650m de dénivelé positif et 2400m de dénivelé négatif. Cotation : S3.2 AD E2

Col du Passon

Encore plus au Nord, vers la Suisse, le village du Tour (1460m) est le plus haut village de la vallée.

Tête Blanche (3429m)

Voilà une longue course sur glacier qui se fait très tard dans la saison.

L’altitude du sommet garantit une neige de printemps, et il faut attendre que les pentes raides menant au début de la moraine rive droite du glacier du Tour soient déneigées. Il faudra donc porter les skis durant une heure.

Cette course de haute montagne se fait très bien à la journée, et est plutôt peu difficile techniquement. Le glacier du Tour est peu dangereux à cette saison.

Réalisable d’Avril à Juin, cette sortie permet de clore une saison de ski de randonnée en beauté.

Sortie de 8h30 pour 2000m de dénivelé positif. Cotation : S3.1 PD- E1

Tête Blanche

En poursuivant par le col des Montets, on arrive au Buet (1335m), un hameau de Vallorcine.

Mont Buet (3096m)

Le Buet, appartenant au massif du Giffre, au Nord du massif des Aiguilles Rouges, est une belle course célèbre très parcourue, en raison de son panorama, et de son grand dénivelé qui suscite de l’intérêt pour les skieurs de rando voulant se mesurer à eux-mêmes.

Après la longue remontée du vallon de Bérard, les pentes sont relativement soutenues et variées, ce qui promet de belles courbes à la descente.

Il est appelé aussi « Le Mont-Blanc des Dames ».

Du sommet, extraordinaire vue sur le massif du Mont-Blanc, avec les Aiguilles Rouges en premier plan.

Journée de 8h00 pour 1780m de dénivelé. Cotation : S2.3 R E1

Mont Buet

Encore quelques centaines de mètres, et on monte au Couteray (1340m), un autre hameau de Vallorcine.

Pointe de la Terrasse (2734m)

Le cirque de la montagne de Loriaz est magnifique, face aux grands sommets de la partie Nord du massif du Mont-Blanc.

Pour accéder à la Pointe de la Terrasse, il faudra gravir le col de la Terrasse, partie la plus raide de la course. C’est une grande classique, quand cette pente est en conditions.

Course de 5h30 pour 1400m de dénivelé. Cotation : S3.2 R E1

Pointe de la Terrasse

 

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de partir seul, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel de la montagne.

 

Voilà. J’arrive à la fin de ce podcast. J’espère qu’il vous aura plu . Merci de m’avoir lu ou écouté. N’hésitez pas à me laisser un commentaire…

En complément de ce podcast, allez voir dans mon blog où j’ai écrit des articles plus détaillés sur des idées de sorties sur les nombreuses activités liées à la montagne ; n’hésitez pas à aller les lire.

 

Le mois prochain, je vous parlerai de cascade de glace dans ma vallée .

 

Bonnes sorties à tous les passionnés de montagne, et à bientôt.

 

Pour recevoir automatiquement et gratuitement mes nouveaux articles, allez tout en bas de la page, laissez un commentaire, remplissez les champs obligatoires, puis cochez “Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail”, et cliquez sur “Laisser un commentaire”.