Chamonix-Zermatt

Chamonix – Zermatt est le plus beau raid en ski de randonnée des Alpes.
Raid à skis légendaire, cette traversée a été tentée dès 1903.
Depuis, des milliers de skieurs se sont élancés sur les traces des pionniers pour relier les deux capitales historiques de l’alpinisme Chamonix et Zermatt.
L’exceptionnelle beauté du décor vous fascinera, vous poussera à poursuivre votre trace, de refuge en refuge, chaque col dévoilant une nouvelle vision originale sur ces montagnes du Mont-Blanc et du Valais. Les paysages sont superbes et les refuges sont des cabanes suisses authentiques et confortables.
Le point culminant du parcours sera le Pigne d’Arolla et ses 3790 m.



PERIODE : de Mars à Mai  

DUREE : 7 jours   

MATERIEL : Chaussures de ski de randonnée, skis de randonnée, bâtons, peaux, couteaux, DVA, pelle, sonde, crampons, piolet   

GROUPE : 6 personnes maximum

HEBERGEMENT : Refuges et gîte. Nous y prendrons la demi-pension.      

NIVEAU : Ce raid s’adresse à des personnes ayant un bon niveau à skis, qui ont déjà fait du ski de randonnée, ainsi qu’une bonne forme physique pour effectuer 5 à 6 heures de montée en peaux avec un sac. 

TARIF : Honoraires : 466 € par personne (sur la base de 6 personnes)

FICHE TECHNIQUE DETAILLEE SUR SIMPLE DEMANDE

DEROULEMENT

 

1e jour : Argentière – Refuge d’Argentière (2771m).
D’Argentière, après vérification du matériel technique, nous prenons le téléphérique jusqu’au sommet des Grands Montets (3295 m). Puis nous descentons à skis par le glacier des Rognons sur le glacier d’Argentière, et remontons tranquillement jusqu’au refuge d’Argentière.

Dénivelée + : 250m   Dénivelée – : 830m.
Nuit en refuge.

2e jour : Refuge d’Argentière – Champex (1468m).
Du refuge, nous montons au col du Chardonnet (3321 m). Une descente avec la corde nous dépose sur le glacier de Saleina, afin de rejoindre la fenêtre de Saleina (3261 m). Pour passer le col des Ecandies (2793m), nous déchaussons et gravissons à pied un court mais raide couloir de neige. Puis, par le Val d’Arpette, longue et belle descente vallonnée sur le petit village suisse de Champex.

Dénivelée + : 1150m   Dénivelée – : 2535m.
Nuit en gîte.

3e jour : Champex – Cabane de Prafleuri (2662m).
La liaison avec Verbier est assurée en véhicule jusqu’au Châble, puis téléphérique Jumbo jusqu’au col des Gentianes (2980m). Nous gravissons les col de la Chaux (2940 m) et de Momin (3015 m),  puis ascension du sommet de la Rosablanche (3336m) facultative. Nous rejoignons ensuite la cabane de Prafleuri.

Dénivelée + : 990m   Dénivelée – : 1150m. Nuit en refuge.

4e jour : Cabane de Prafleuri – Cabane des Dix (2928m).
Départ par une courte montée raide jusqu’au col des Roux (2804m), puis après une longue traversée au-dessus du lac des Dix, nous montons à la cabane des Dix par le Pas du Chat, au pied de l’impressionnante face nord du Mont Blanc de Cheilon.

Dénivelée + : 850m   Dénivelée – : 500m.
Nuit en refuge.

5e jour : Cabane des Dix – Pigne d’Arolla (3790m) – Cabane des Vignettes (3160m).
Beau parcours sur un terrain glaciaire crevassé avec le passage de la Serpentine. Ascension du Pigne d’Arolla (3790 m), belvédère à la vue extraordinaire. Belle descente sur la cabane des Vignettes.

Dénivelée + : 1030m   Dénivelée – : 750m. Nuit en refuge.

6e jour : Cabane des Vignettes – Cabane de Bertol (3311m).
Très belle étape, par le col de l’Evêque (3382 m) et le Haut glacier d’Arolla. Une belle dernière remontée raide et nous arrivons au nid d’aigle de la cabane de Bertol.

Dénivelée + : 1105m   Dénivelée – : 950m.
Nuit en refuge.

7e jour : Cabane de Bertol – Tête Blanche (3710m) – Zermatt (1614m).                                                              Journée extraordinaire sous le regard du Cervin. Montée tranquille au sommet de Tête Blanche, puis plongée sur de grands glaciers crevassés pour longer la face Nord du Cervin. Ce sera la plus longue descente de ce raid. Vers le bas, nous rejoignons les pistes de ski pour arriver à Zermatt.
Dénivelée + : 530m   Dénivelée – : 2190m.

 

Pour votre sécurité, je me réserve le droit de modifier le programme prévu, en fonction des conditions de la montagne, de votre forme physique, de votre niveau technique, de l’évolution météorologique, ou de toute autre circonstance m’y contraignant.

En aucun cas ce changement ne pourra donner lieu à un remboursement ou versement d’indemnités.