L’alpinisme dans ma vallée

L’alpinisme dans ma vallée

0 Par
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour écouter le podcast en live, cliquez sur le bouton “Play” au-dessus de ce post.

Pour le télécharger, faites un clic droit sur “Télécharger” puis cliquez sur “Enregistrer la cible du lien sous”.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau podcast du Blog “Montagnes et Falaises” : L’Alpinisme dans ma vallée

Qui suis-je ?

Je suis François Matet, guide de haute montagne, et j’habite près de Chamonix et du massif du Mont-Blanc.

Je vous propose une série d’articles pour vous donner des idées de sorties. Chaque mois, et en rapport avec la saison, j’aborderai les différentes activités “montagne” qui me passionnent. On peut bien sûr pratiquer certaines activités toute l’année, mais il y a quand même pour la plupart des activités une saison phare, par exemple les cascades de glace se grimpent uniquement au cœur de l’hiver.

Niveau des sorties proposées

Les sorties dont je parlerai dans ces articles seront plus spécialement destinées aux débutants, mais aussi aux pratiquants occasionnels, ou à ceux qui ne connaissent tout simplement pas la région ! Il y en aura pour tous les niveaux.

Au fil des mois je vous parlerai de :

  • randonnée
  • escalade
  • raquettes à neige
  • ski de randonnée
  • cascade de glace
  • via ferrata
  • alpinisme
  • canyoning

L’article du mois : L’Alpinisme

Dans ce nouvel article, je vais vous parler d’alpinisme dans la vallée de Chamonix, et plus particulièrement dans le massif du Mont-Blanc, en restant côté français. Ce ne va pas être une liste exhaustive des sommets du massif, mais une sélection de quelques courses neigeuses classiques donc très abordables et belles. De celles qu’il faut faire pour découvrir le massif du Mont-Blanc.

Il y en aura pour tous les goûts, de lieux pour faire une école de glace, de sommets d’initiation faciles, de courses plus longues et plus difficiles, à la journée ou sur 2 jours avec nuit en refuge.

Parlons matériel et équipement

Côté matériel individuel, il faut un piolet droit pour les courses classiques, ou une paire de piolets techniques pour la goulotte de glace.

Une paire de crampons d’alpinisme en acier.

Un baudrier d’alpinisme.

Un casque d’alpinisme.

Côté matériel collectif, une corde à simple de 40 à 50m pour les courses classiques, ou une corde avec traitement hydrophobe de 2x60m pour la goulotte.

Et pour s’assurer, il faudra prévoir : des broches à glace, des dégaines ou mousquetons simples, des sangles plus ou moins longues, quelques coinceurs ou friends, des mousquetons de sécurité et assureurs.

Bien penser au petit “kit crevasse” individuel.

Du matériel d’orientation : carte au 25.000e, boussole, altimètre (ces 3 instruments sont obligatoires, même par beau temps), et pourquoi pas GPS.

Côté équipement, on portera une attention particulière aux chaussures d’alpinisme. Elles seront chaudes et étanches. Guêtres.

Un bonnet et des gants chauds (en prévoir 2 paires) sont indispensables. Lunettes de glacier.

Côté vêtements, le système “3 couches” est idéal. Un sweat technique, une polaire, et une veste coupe-vent et imperméable avec capuche.

Et côté hydratation, un thermos rempli de thé chaud est agréable.

Une lampe frontale pour les nuits en refuge (départ de nuit !).

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de partir seul, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel de la montagne.Winking smile

Et c’est parti pour les courses

Elles sont décrites du Sud au Nord du massif.

Premier secteur : Depuis les Contamines-Montjoie

L’Aiguille de la Bérangère (3425m)

Aiguille de la Bérangère

Située dans le bassin glaciaire de Tré-la-Tête, au-dessus du refuge des Conscrits (2614m), l’Aiguille de la Bérangère (3425m) est une petite course classique, au panorama fantastique.

L’accès est direct et facile depuis le refuge par des pentes soutenues, suivi d’un couloir en neige pour terminer l’ascension. Course sur 2 jours.

Par contre, la montée au refuge des Conscrits est une longue étape depuis le Cugnon (1160m), en passant par l’Hôtellerie de Tré-la-Tête (1970m).

Difficulté : II F

Horaires : 1er jour : 5h00 2e jour : 10h00

Dénivelés : 1er jour : +1550m -120m 2e jour : +820m -2370m

Le Mont Tondu (3196m)

Mont Tondu

Situé dans le vaste bassin glaciaire de Tré-la-Tête, face au refuge des Conscrits, le Mont Tondu (3196m) est une course classique,
déjà un peu technique.

Les pentes sont soutenues dans la grande traversée sur le glacier du Mont Tondu, ainsi que sur l’arête finale rocheuse.

Cette course démarre de l’Hôtellerie de Tré-la-Tête (1970m), où l’on montera par un bon sentier. Le 2e jour, c’est une longue course avec le retour dans la vallée.

Difficulté : II PD-

Horaires : 1er jour : 2h00 2e jour : 10h00

Dénivelés : 1er jour : +820m 2e jour : +1450m -2300m

Les Dômes de Miage (3673m)

Dômes de Miage

Situé sur les derniers glaciers au Sud du massif du Mont-Blanc, au-dessus des Contamines-Montjoie, la grande barrière des Dômes de Miage (3673m) étincelle dans le ciel.

Le 1er jour, la montée au refuge des Conscrits (2614m) depuis la vallée est longue mais dans un environnement spectaculaire. Le 2e jour, la traversée des Dômes de Miage en crampons est incroyablement esthétique, et peu difficile.

Une superbe course d’alpinisme dans un endroit pas trop fréquenté !

Difficulté : II PD

Horaires : 1er jour : 5h00 2e jour : 11h00

Dénivelés : 1er jour : +1550m 2e jour : +1300m –2700m

Second secteur : Depuis Le Fayet

Le Mont Blanc (4810m)

Mont Blanc

Le Mont Blanc (4810m) est le point culminant des Alpes et le plus haut sommet d’Europe occidentale. C’est une très belle ascension, physique avec l’altitude.

L’arête des Bosses est la voie normale du côté français, depuis le refuge du Goûter (3815m). C’est l’itinéraire le plus abordable avec le moins de dénivelé et donc le plus (sur)fréquenté.

On partira du Nid d’Aigle (2372m), atteint avec le TMB, pour passer au refuge de Tête Rousse (3167m) et remonter la face rocheuse de l’Aiguille du Goûter jusqu’au refuge du Goûter (3815m). Le lendemain, ascension du Mont Blanc et redescente au Nid d’Aigle.

Possibilité de le gravir en 2 ou 3 jours suivant sa forme !

Difficulté : III PD

Horaires : 1er jour : 5h00 2e jour : 12h00

Dénivelés : 1er jour : +1500m 2e jour : +1100m –2600m

   Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Alpinisme Le Mont Blanc

Troisième secteur : Depuis Chamonix

La Traversée de la Vallée Blanche (3777m)

Traversée Vallée Blanche

Reliant l’Aiguille du Midi (3842m) à la Pointe Helbronner (3462m), en marchant sur le glacier du Géant, la Traversée de la Vallée Blanche, nom usuel pour cette randonnée glaciaire, est une magnifique initiation à l’univers des glaciers et de l’altitude.

Le retour se fera par la télécabine Panoramic Mont-Blanc.

Dénivelé : +300m –600m

Horaire : 4h00

Difficulté : I F

L’Arête des Cosmiques (3777m)

Arête des Cosmiques

C’est une jolie course classique en altitude, ni très longue, ni très difficile, se parcourant facilement en prenant le téléphérique de l’Aiguille du Midi (3842m).

Parcours mixte alternant neige et rochers avec quelques passages techniques, ainsi que 2 ou 3 rappels. L’arrivée se situe sur une des plate-forme de l’Aiguille, sous l’œil des touristes !

Approche courte pour aller à l’abri Simond, début de la course : 1h00.

Dénivelé : +300m -300m

Horaire : 4h00

Difficulté : II AD

Les Pointes Lachenal (3613m)

Pointes Lachenal

La Pointe Lachenal (3613m) est un petit sommet à gauche du géant Mont Blanc du Tacul (4248m). Il s’agit en réalité de trois jolis petites pointes facilement accessibles depuis le col du Midi.

C’est une belle petite course de neige pour s’entraîner au cramponnage sur pentes de neige raides. L’approche est rapide depuis le téléphérique de l’Aiguille du Midi (3777m).

Possibilité de gravir chaque pointe séparément, mais gravir les trois pointes lors d’une même sortie est facilement réalisable et classique.

Difficulté : II PD

Horaire : 5h00

Dénivelé : +500m -500m

L’Arête Midi-Plan (3777m)

Midi-Plan

Quand on dit “Midi-Plan”, c’est faire la traversée de l’aiguille du Midi (3842m) à l’aiguille du Plan (3673m). On la fera en aller-retour.

C’est une course d’ arête mixte un peu longue mais de difficulté modérée, arêtes en neige, escalade rocheuse facile, rappel.

Située en altitude, c’est une course aérienne et panoramique.

Difficulté : III AD

Horaire : 8h00

Dénivelé : +400m -400m

Le Mont Blanc du Tacul (4248m)

Mont Blanc du Tacul

Le Mont Blanc du Tacul (4248m) est un « 4000 » plutôt facile, en le gravissant par sa voie normale en face Nord, depuis l’Aiguille du Midi.

C’est une belle course de neige pour évaluer sa résistance à l’effort en altitude.

Malgré sa fréquentation, son ascension peut être délicate suivant l’état de la ou des rimayes. Un mur de glace ou un pont de neige peuvent augmenter sensiblement le niveau de la course.

Difficulté : II PD

Horaire : 7h00

Dénivelé : +980m -980m

La Goulotte Chéré (3800m)

Goulotte Chéré

La goulotte Chéré est une goulotte d’initiation, variée, esthétique, facile d’accès et peu engagée car elle se descend en rappels équipés (5 longueurs). En conséquence, c’est une des voies les plus fréquentées du massif.

Située dans le Triangle du Tacul, l’accès est rapide depuis l’Aiguille du Midi (1h00).

C’est une belle goulotte, principalement en glace.

Difficulté : II D 4

Horaire total depuis l’Aiguille : 6h00

Dénivelé goulotte : +250m

La Mer de Glace (2050m)

Mer de Glace

La Mer de Glace est un endroit magnifique pour démarrer l’alpinisme et pour faire ses premiers pas avec des crampons en faisant une « école de glace ».

C’est extrêmement formateur, en vue d’acquérir une aisance presque « naturelle » sur les pentes en glace. Quelques heures en recherchant les beaux passages non dangereux permettent de s’entraîner au mieux, et de profiter de ce grand glacier.

Depuis la gare d’arrivée du Montenvers (1909m), par un petit sentier et de grandes échelles métalliques, on prendra pied sur le glacier que l’on remontera jusqu’à choisir un endroit propice (1h30 pour aller sur le lieu idéal pour l’école de glace).

Aller-retour : Dénivelé : +300m –300m

Quatrième secteur : Depuis Argentière

Le Glacier d’Argentière (2400m)

Glacier d'Argentière

Voici le second endroit dans la vallée de Chamonix pour faire une “école de glace”.

Sur le plat du glacier d’Argentière (2400m), au-dessus de la zone des séracs, les crevasses se prêtent bien à une séance technique et à une évolution crampons aux pieds.

L’accès se fera par Lognan et le sentier montant au glacier et au refuge d’Argentière (1h30).

Aller-retour : Dénivelé : +400m –400m

Le Col du Tour Noir (3535m)

Col du Tour Noir

Le col du Tour Noir (3535m) est une petite course sympathique pour une découverte en douceur de l’alpinisme et de la haute montagne. Les pentes sont peu raides et peu crevassées sur le glacier des Améthystes.

Une nuit au refuge d’Argentière (2771m) permettra de couper la course en deux. Départ d’Argentière (1250m) ou de Lognan (1973m).

Difficulté : I F

Horaires de Lognan : 1er jour : 4h00 2e jour : 8h00

Dénivelés de Lognan : 1er jour : +800m 2e jour : +780m -1580m

Cinquième secteur : Depuis Le Tour

L’Aiguille du Tour (3542m)

Aiguille du Tour

Au Nord du massif du Mont-Blanc, le bassin glaciaire du Tour attire l’œil, avec ses séracs frontaux. C’est un fabuleux terrain de jeu pour les alpinistes.

Dominant le glacier, deux sommets principaux s’élancent vers le ciel. Les Aiguilles du Tour (3544m et 3542m) au Nord, et l’Aiguille du Chardonnet (3824m) au Sud.

Notre objectif pour découvrir ce joli coin de montagne sera un sommet facile : l’Aiguille du Tour, à 3542m. Course neigeuse avec une fin rocheuse facile, sur 2 jours.

L’ascension de l’Aiguille du Tour est une grande classique, en passant par le col Supérieur du Tour, avec une nuit à l’accueillant refuge Albert 1er (2707m). Montée au refuge depuis la télécabine de Charamillon et le télésiège des Autannes (2193m).

Difficulté : II F

Horaires : 1er jour : 2h30 2e jour : 8h00

Dénivelés : 1er jour : +620m -35m 2e jour : +900m -1500m

Le Couloir de la Table (3542m)

Couloir de la Table

Il s’agit d’un beau couloir en versant Sud de l’Aiguille du Tour (3542m), à faire au printemps ou en début de saison d’été.

On l’enchaînera avec la fin de l’arête de la Table, beaucoup plus rocheuse.

Montée au refuge Albert 1er (2707m) depuis la télécabine de Charamillon et le télésiège des Autannes (2193m).

Difficulté : II AD

Horaires : 1er jour : 2h30 2e jour : 10h00

Dénivelé du couloir : 300m

Dénivelés : 1er jour : +620m -35m 2e jour : +900m -1500m

La Petite Fourche (3520m)

Petite Fourche

La Petite Fourche (3520m) est un beau petit sommet tout au fond du glacier du Tour. Il s’agit d’une course sur 2 jours.

L’approche glaciaire est facile, et les rochers pour accéder au sommet sont peu difficiles mais un peu aériens. Une bonne occasion de mettre en pratique la progression à corde tendue dans des rochers.

Le refuge Albert 1er (2707m), confortable et accueillant, permet de passer une bonne nuit avant la course du lendemain. Montée au refuge depuis la télécabine de Charamillon et le télésiège des Autannes (2193m).

Difficulté : I F+

Horaires : 1er jour : 2h30 2e jour : 7h00

Dénivelés : 1er jour : +620m -35m 2e jour : +870m -1480m

 

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de partir seul, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel de la montagne.

Voilà. J’arrive à la fin de ce podcast. J’espère qu’il vous aura plu . Merci de m’avoir lu ou écouté. N’hésitez pas à me laisser un commentaire…

En complément de ce podcast, allez voir dans mon blog où j’ai écrit des articles plus détaillés sur des idées de sorties sur les nombreuses activités liées à la montagne ; n’hésitez pas à aller les lire.

Le mois prochain, je vous parlerai de canyoning dans ma vallée.

Bonnes courses à tous les passionnés de montagne, et à bientôt.