Le Grand Paradis en raquettes

Le sommet du Grand Paradis – 4061m – est le point culminant du massif auquel il donne son nom.

C’est le seul 4000 entièrement en Italie.

La hauteur, la majesté, le caractère grandiose de cette belle montagne glaciaire en fait un objectif de choix pour gravir un « 4000 » relativement facile.

En hiver et en raquettes à neige, c’est un bel objectif abordable, et il y a moins de monde qu’en période estivale. Un beau challenge !

Du refuge Victor Emmanuel II qui nous servira de camp de base, partons pour ce sommet mythique. 

En restant 2 nuits à ce refuge, cela permet de prendre son temps pour le gravir tranquillement, et de faire aussi l’ascension d’un autre beau belvédère, la Tresenta – 3609m – d’où l’on a une vue originale sur le Grand Paradis. 

  

PERIODE : de Février à Mai  

DUREE : 3 jours   

MATERIEL : Chaussures de haute montagne, raquettes, baudrier, piolet, crampons   

GROUPE : 5 personnes maximum

HEBERGEMENT : Refuge. Nous y prendrons la demi-pension.      

NIVEAU : Peu difficile   

TARIF : Honoraires : 1200 € 

FICHE TECHNIQUE DETAILLEE SUR SIMPLE DEMANDE

DEROULEMENT

1er jour : Pont (1960m), refuge Victor Emmanuel II (2732m). Départ de Pont, au bout de la vallée de Valsavarenche, en Italie. Montée à travers une forêt de mélèzes puis d’immenses étendues blanches jusqu’au refuge Victor Emmanuel II.  Dénivelée + : 810m. Nuit en refuge.

2e jour : Ascension du Grand Paradis (4061m), par sa voie normale glaciaire avec une fin rocheuse aérienne. Superbe panorama sur les Alpes italiennes, suisses et le massif du Mont-Blanc. Une photo avec la vierge sera incontournable ! Redescente par le même itinéraire au refuge. Dénivelée + : 1330m   Dénivelée – : 1330m. Nuit en refuge.

3e jour : Ascension de La Tresenta (3609m). Superbe belvédère sur la voie normale du Grand Paradis et sur la vallée du Pô. Redescente au refuge puis à Pont. Dénivelée + : 950m Dénivelée – : 1700m.

   

Pour votre sécurité, je me réserve le droit de modifier le programme prévu, en fonction des conditions de la montagne, de votre forme physique, de votre niveau technique, de l’évolution météorologique, ou de toute autre circonstance m’y contraignant.
En aucun cas ce changement ne pourra donner lieu à un remboursement ou versement d’indemnités.