Comment bien choisir ses crampons suivant l’activité

Comment bien choisir ses crampons suivant l’activité

0 Par
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment bien choisir ses crampons suivant l’activité

Voici une vidéo pour vous aider à choisir vos crampons suivant l’activité : alpinisme, randonnée glaciaire, ski de randonnée, cascade de glace.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire…

Transcription Texte de cette vidéo

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog Montagnes et Falaises.

Je suis François Matet, guide de haute montagne, et je vais vous parler aujourd’hui de

« Comment bien choisir ses crampons suivant l’activité ».

Alpinisme

Je vais commencer par les crampons d’alpinisme.

Il existe différents modèles, à 10 ou 12 pointes.

Ceux à 10 pointes sont réservés aux course de neige facile, ou en dépannage sur des chaussures de randonnée pour passer un névé en neige dure.

Pour l’alpinisme, même facile, on prendra des crampons à 12 pointes, en acier.

Il y a des pointes verticales affutées pour pénétrer dans la neige et la glace, et 2 pointes avants pour les pentes vraiment raides. Pour être efficaces sur la glace, les pointes des crampons seront affutées régulièrement pour une accroche parfaite.

Sous les crampons, pour empêcher l’accumulation de neige qui ferait perdre aux crampons leur efficacité, il y a à demeure des plaques « antibottes » souples. Ces « antibottes » sont obligatoires pour les courses de neige. La plupart des modèles en sont équipés.

Le réglage de la longueur du crampon se fera à l’aide d’une barrette de réglage graduée. Il suffira de soulever une pièce mobile avec un ergot pour déplacer l’arrière du crampon à la taille désirée.

Système de fixation

Pour l’alpinisme, deux systèmes de fixation sur les chaussures existent.

Le système « semi-automatique », le plus courant, avec à l’avant, une sangle avant souple, et à l’arrière, une talonnière automatique. Une lanière de sécurité bloque le tout.

Le système « automatique » est constitué d’un fil d’acier à l’avant, et d’une talonnière à l’arrière. La lanière sécurise l’ensemble.

Pour mettre les crampons, bien repérer le crampon gauche du crampon droit. Soit c’est écrit sur la barrette, soit c’est la forme incurvée de la barrette qui les différencie. Dans tous les cas, le système de serrage de la lanière sera à l’extérieur du crampon et donc de la chaussure.

Poser le crampon à plat, et encastrer la chaussure entre les pattes métalliques à l’avant et à l’arrière du crampon. Positionner l’avant de la chaussure sous le fil ou sous la sangle avant souple, et remonter la talonnière sur le débord arrière. Bloquer le tout en passant la lanière dans le petit anneau métallique à l’avant puis en passant à l’extérieur jusqu’aux 2 petits anneaux de blocage. Passer la lanière dans les 2 anneaux puis entre les 2. Serrer fermement. On prendra soin de mettre la lanière bien à plat pour éviter de l’accrocher avec l’autre crampon.

Pour les enlever, on tirera sur la patte posée sur un des 2 anneaux pour desserrer le système de blocage.

Pour ranger ses crampons dans le sac à dos, il existe des sacs à crampons en tissu épais et très solide.

On prendra ses crampons, on diminuera la longueur en faisant rentrer l’avant dans la barrette, puis on les mettra pointes contre pointes en inversant les pointes avants. On rentrera aussi les sangles avants souples. Ils prendront ainsi moins de place. En les mettant dans ce sac, cela évitera qu’ils ne percent le sac à dos.

Ski de randonnée

Et maintenant, nous allons parler des crampons pour le ski de randonnée.

Pour le ski de randonnée, on pourra prendre les crampons d’alpinisme. Mais vu que ceux-ci sont un peu lourds, et qu’ils servent très peu souvent, on préférera prendre des crampons beaucoup plus légers, en alu. Alors, il faut savoir que ces crampons en alu, spécialement faits pour le ski de randonnée sont fragiles. Ils sont uniquement faits pour la neige ; si on doit faire quelques mètres en rocher, il n’y a pas de problème, il faut juste ne pas taper les pieds comme une brute ; mais par contre ils ne sont pas du tout faits pour la glace, les pointes ne sont pas assez mordantes.

Pour les courses de glace, il existe des crampons d’alpinisme. Il y a toujours des pointes, 10 ou 12, toujours des plaques « antibottes », et le réglage se fera toujours avec le système de barrette. Le fil à l’avant sera très pratique et efficace pour les chaussures de ski de randonnée. Sur les chaussures de ski de randonnée, il y a toujours un débord à l’arrière et un débord à l’avant. Il suffira de glisser la chaussure sous le fil, d’enclencher à l’arrière la talonnière, et après de passer la lanière dans l’anneau devant, puis de partir à l’extérieur pour la faire passer dans les 2 anneaux, puis entre les 2 anneaux du système de serrage. On serrera fortement.

Ce système tient très bien sur tous les modèles de chaussures de ski de randonnée.

Cascade de glace

Et pour finir, nous allons parler des crampons pour la cascade de glace.

Pour la cascade de glace, on pourra très bien prendre nos crampons classiques d’alpinisme. Mais avec le système de sangle avant souple, je trouve que les crampons bougent un petit peu. On préférera prendre des crampons spécifiques à la cascade de glace, et surtout avec un fil à l’avant, qui maintient le crampon nettement mieux.

Les crampons pour la cascade de glace ont plus de pointes, et surtout, à l’avant, les pointes ont des dents pour mieux s’accrocher aux différentes formes de la glace, elles sont plus agressives. Les pointes avants auront aussi des dents.

On met la chaussure sous le fil à l’avant, et à l’arrière on bloque la talonnière. On finira de sécuriser le crampon avec la lanière.

Voilà, cette vidéo est terminée ; n’hésitez pas à me laisser un commentaire, et à aller visiter mon blog « montagnes-et-falaises.com »

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo.

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de partir seul, n’hésitez pas à faire appel au service d’un professionnel de la montagne.

Si tu aimes cette vidéo, n’hésite pas à cliquer sur « J’aime » et à la partager. Merci.

Pour recevoir automatiquement et gratuitement mes nouveaux articles, allez tout en bas de la page, laissez un commentaire, remplissez les champs obligatoires, puis cochez “Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail”, et cliquez sur “Laisser un commentaire”.